Sweats_Full
Sélection shopping mode

Tendance Streetwear : 20 sweats pour une allure urbaine et branchée

Sweats_Full

Aujourd’hui, la rue – symbole du cool – est sur tous les défilés. Il n’y a qu’à voir ce qu’ont proposé les créateurs à Londres, New York ou Milan pour la saison A/H 17-18 pour comprendre que c’est devenu un incontournable de nos dressings. 

Tee Reyx

« Tout le monde peut s’habiller classe et glamour pour une soirée, mais c’est comment les gens s’habillent dans leur quotidien qui est le plus intrigant. » _Alexander Wang.

La façon dont le streetwear s’est emparé de la mode ces dernières années est totalement exceptionnel. Souvenez-vous à quel point le jogging était devenu ringard! En effet, on portait la marque NIKE ou ADIDAS mais uniquement pour faire du sport. Les casquettes étaient réservées aux cailleras de cités plutôt qu’aux minettes modeuses. Et jamais – au grand jamais – on aurait mis des baskets au bureau et encore moins en réunion  avec le DG! Hallelujah, tout ça, c’est fini!!! La renaissance du streetwear est là et on en est ravis! On en profite pour vous raconter quelques anecdotes puis vous proposer un shopping de 20 sweats pour une allure urbaine et branchée.

« Streetwear », mode de rue

Comme son nom l’indique, le streetwear est né dans la rue. Plus précisément, dans les rues de New York, au début des années 80. Il est la résultante des influences de la jeunesse de l’époque. Un mélange étonnamment harmonieux entre les cultures skate/surfeurs, punk, hiphop et rasta (ouais, TOUT ça!). Les Beastie Boys et le groupe Run DMC sont les icônes de l’apparition de cette mode. Naissentt alors les marques premières marques comme FUCT, X-large ou encore Stüssy. Le streetwear était devenue une forme d’expression. Porté par la jeunesse, il prônait l’authenticité et la liberté dans une société ou les jeunes étaient un peu méprisés. La philosophie première était belle et claire : pouvoir bouger sans contrainte.

Sweats_Article

Source : biography.com / le groupe RUN DMC

En France, les phénomènes musicaux NTM ou IAM ont participé à la diffusion de cette mode. Tout comme le film La Haine, pour parler cinéma. Ainsi, les marques telles que COM8 (ça ne nous rajeunit pas…) ou WRUNG connaissent une croissance fulgurante dès leur création et les grandes enseignes comme NIKE, ADIDAS, REEBOK ou FILA envahissent aussi les quartiers – plus ou moins populaires.

De la rue aux podiums

Jusque la fin des années 90, cette façon de s’habiller était commune et cool. Les années 2000 ont marqué un tournant dans la mode populaire. Désormais, porter des baskets, des t-shirts, sweats et pantalons larges était réservé aux gangstas ou aux loosers. Mais puisque la mode n’est que cycles, redites et contradictions, le vent s’est remis à tourner. L’arrivée de Kanye West dans le game a gommé les frontières entre la rue et les podiums : le streetwear entre alors dans la mode et le luxe. Les maisons Marc Jacobs, Givenchy, Margiela ou Vuitton s’en amusent et en profitent les premières. Aujourd’hui, la rue – symbole du cool – est sur tous les défilés. Le sweat et le hoodie (sweat à capuche) ont fait leur come back et continuent de squatter les catwalks. Il n’y a qu’à voir ce qu’ont proposé les créateurs à Londres, New York ou Milan pour la saison A/H 17-18 pour comprendre que c’est devenu un incontournable de nos dressings. 

Défilés de gauche à droite / de haut en bas : Angel Chen / Philippe Plein / Public School / House of Holland

Evidemment, ce fameux pull a évolué depuis les années 80. En effet, ces dernières années les formes et les couleurs se sont largement adaptées à la cible féminine! D’ailleurs, l’apparition des franges, des volants et de la fausse fourrure font sensation cette année!

Le sweat branchouille des modeuses

Bon, c’est bien d’avoir compris que tout ce beau bazar de mode urbaine était revenu à la mode, mais encore faut-il savoir comment bien le porter en 2017. Le tout, c’est de ne pas passer pour la meuf restée bloquée dans les nineties. Nous, ce qu’on préfère, c’est jouer avec les codes et les contradictions.

Source : Pinterest

On adore par exemple le mariage androgyne du hoodie GUCCI de Kendall Jenner avec sa veste rouge ultra chic et ses lunettes unisexe. George Michael pourrait être habillé exactement pareil, donc on trouve ça cool. Sinon, y a le look de Noholita, qui mélange savamment les matières. Le hoodie oversize ADIDAS contraste avec le combo legging en simili + veste moumoute qui féminise et sophistique la tenue en assumant ce côté très « loose ». Enfin, la tenue de Riri, assemblage sweat + casquette avec mini-short et lèvres rouges est aussi un bel exemple de mélange masculin-féminin qui marche bien.

N’attendez plus pour imposer votre street cred avec votre sweat fétiche !

sweat noir ADIDAS

sweat noir ADIDAS

59,99

sweat rose CONVERSE

sweat rose CONVERSE

49,99

hoodie bleu millennial SOUTH BEACH

hoodie bleu millennial SOUTH BEACH

24,99

hoodie vert manches ballon ASOS

hoodie vert manches ballon ASOS

33,99

cropped hoodie velours bordeaux PUMA

cropped hoodie velours bordeaux PUMA

60

sweat oversize satin rose PUMA

sweat oversize satin rose PUMA

50,99

sweat manches volantées vert de gris MANGO

sweat manches volantées vert de gris...

29,99

hoodie gris harvard H&M

hoodie gris harvard H&M

24,99

hoodie long velours noir ZARA

hoodie long velours noir ZARA

17,95

sweat blanc fabulous STRADIVARIUS

sweat blanc fabulous STRADIVARIUS

9,95

sweat ocre CARHARTT

sweat ocre CARHARTT

79

sweat graphique moumoute PULL&BEAR

sweat graphique moumoute PULL&BEAR

29,99

Si vous avez envie de craquer pour un sweat d’exception, on ne vous en voudra pas. On vous a d’ailleurs choisi les plus en vogue du moment!

sweat tigre rose KENZO

sweat tigre rose KENZO

195

hoodie papier peint GUCCI

hoodie papier peint GUCCI

980

sweat noir résille FILLE DE JOIE

sweat noir résille FILLE DE JOIE

95

sweat liège noir et blanc CHMPGN

sweat liège noir et blanc CHMPGN

40

100

hoodie scarface SUPREME

hoodie scarface SUPREME

198

hoodie rouge collector TOMMY HILFIGER

hoodie rouge collector TOMMY HILFIGER

148,99